Népotisme : pour vous ça passe, pour nous ça ne passe pas.

Lorsque le président de la République française Nicolas Sarkozy accorde un traitement de faveur à son fils de 23 ans, Jean Sarkozy, en octobre 2009, pour accéder à la présidence de l’Établissement public pour l’aménagement de la région de la Défense (EPAD), alors que ce dernier n’a ni les qualités académiques ni l’expérience professionnelle suffisantes pour assumer un tel poste, il est compréhensible que l’on accuse M. le président de népotisme. Le principe d’hérédité est en effet inadmissible dans un système politique moderne. Une pratique héréditariste est immédiatement discréditée dans les sociétés occidentales, et qualifiée de “régression” à un ordre “tribal”, ou “pré-moderne”.

Pourtant, l’héréditarisme est une monnaie courante dans la vie politique des pays dits sous-développés et en voie de développement. Ces procédures sont néanmoins acceptées de fait par la communauté internationale, et les pays sont respectés, malgré leur “différence”, au nom du relativisme culturel. Nous sommes tous égaux et différents. On ne juge pas l’hérédité politique en Arabie saoudite, au Liban, en Syrie, ou dans certains pays africains par exemple; on la respecte. Pour des raisons d’ordre pragmatique et surtout politique. À quoi bon combattre un tyran ou un chef de tribu tant qu’il nous soutient ?

Si le népotisme est violemment rejeté en Occident, cela veut quand même dire qu’il est considéré comme haïssable. Mais ce dégoût à l’égard de tout acte anti-égalitariste peut-il être intellectuellement contenu dans la catégorie “sociétés européennes”, ou bien est-il absolu? En d’autres termes, pense-t-on que cet acte est absolument blâmable, ou bien juste “chez nous”? Difficile de croire que l’homme moderne puisse opérer une telle séparation. Si l’égalitarisme est considéré comme un idéal noble, cela veut bien dire qu’il est noble partout et pour tout le monde. Autrement, peut-on se contenter de vénérer un idéal relatif uniquement à notre culture, notre nation?

Dans ce cas de figure, il est fort probable que nous soyons pour la plupart des évolutionnistes non déclarés.